En Belgique, nous jetons chaque année pas moins de 55 kg par personne de déchets alimentaires ! Congeler des restes peut donc vous permettre de moins gaspiller, de faire des économies mais aussi de gagner du temps en cuisine. Encore faut-il savoir le faire correctement ! Petit tour d’horizon des bonnes pratiques de congélation.

Quelques règles de base pour bien congeler

  1. Ne congelez que des aliments non abîmés et adaptés à la congélation. On peut quasiment tout congeler, mais certains aliments ne doivent pas être congelés car leur texture ou leur goût s’en trouve altéré, par exemple :
  • Fruits et légumes : la salade, le melon, le raisin, les prunes type Reine-Claude ou les poires crues, les salades de fruits ou les salades composées ;
  • Les préparations à base d’œuf ou de crème, type mayonnaise, crème pâtissière, ganache… ;
  • Les fromages frais et à pâte molle ;
  • Les aliments frits.
  1. Préparer avec soin les aliments à congeler:
  • Laissez refroidir vos préparations avant de les congeler, puis divisez-les en portions adéquates, notamment en ce qui concerne les restes de viande et de poisson ;
  • Lavez et coupez les légumes. Blanchissez-les puis refroidissez-les rapidement dans un bain d’eau glacée pour conserver leur couleur d’origine ;
  • Lavez et pelez les fruits, puis ôtez feuilles, pépins et noyaux.
  1. Respectez les quantités à ne pas dépasser: 1 kg maximum pour les fruits et légumes ainsi que pour les restes de plats préparés, et jusqu’à 3 kg pour la viande.
  1. Utilisez des sacs ou des contenants spécialement conçus pour la congélation, voire pour la décongélation au micro-ondes une fois sortis du congélateur. Apposez une étiquette indiquant la date et le nom du produit.
  1. Ne dépassez pas la durée limite de conservation. Pour les produits frais, reportez-vous à notre article sur la congélation à -18°C. Voici quelques exemples de conservation de restes, mais aussi de produits plus insolites que l’on ne pense pas toujours à congeler :
  • Plats cuisinés, plats maison : jusqu’à 3 mois, comptez 1 mois supplémentaire ;
  • Volailles entières : jusqu’à 12 mois ;
  • Volaille en morceaux, lapin : 6 à 9 mois ;
  • Viande hachée, restes de viande en cubes (sauté, blanquette, etc.), tranches de rôti : 3 à 4 mois ;
  • Gibier : jusqu’à 8 mois ;
  • Crabe cuit : 1 mois ;
  • Crevettes cuites : jusqu’à 4 mois ;
  • Tofu : 1 à 2 mois ;
  • Pains, pâtisseries fraîches : 1 à 3 mois ;
  • Pâtes cuites sans sauce : 3 mois ;
  • Riz cuit : jusqu’à 8 mois ;
  • Légumineuses cuites : 3 mois ;
  • Potages : jusqu’à 3 mois ;
  • Beurre doux : 3 mois ;
  • Beurre salé : 12 mois ;
  • Yaourts, lait : jusqu’à 2 mois ;
  • Crème glacée : 3 mois.

Principe de précaution et respect de la planète

Cependant, en cas de panne d’électricité, c’est le principe de précaution qui prévaut. Reportez-vous à la notice de votre appareil pour connaître son autonomie en cas de panne : si elle est dépassée ou si les aliments (notamment la viande et le poisson) présentent une apparence suspecte, n’hésitez pas à les jeter.

Enfin, n’oubliez pas que chaque tonne de nourriture gaspillée, c’est 4,3 tonnes de gaz à effet de serre relâché dans l’atmosphère : en congelant vos restes, vous contribuez à protéger la planète ! Mais si votre congélateur a atteint sa capacité maximum et que vous avez la chance de disposer d’un jardin, choisissez l’arme ultime pour vous débarrasser de vos déchets verts : les poules !

Et vous, que faites-vous pour réduire vos déchets et conserver vos restes ? N’hésitez pas à nous faire part de commentaires et partager vos astuces de conservation sur notre page Facebook !

// Imprimer