Si tout le monde préfère consommer du pain frais, il est parfois nécessaire de le conserver plus longtemps. Mais quel est le meilleur endroit pour conserver le pain ? Certaines personnes sont convaincues que le pain reste comestible que s’il est conservé dans une panetière fermée, alors que d’autres préfèrent congeler leur pain.

Nous nous sommes penchés sur cette problématique afin de connaître la meilleure méthode pour conserver le pain.  

Il n’y a rien de meilleur qu’un pain qui sort du four ! L’odeur, la croûte croustillante et la mie moelleuse sont irrésistibles et nous avons tous du mal à ne pas céder à la tentation. Malheureusement, ces caractéristiques disparaissent rapidement car le pain se dessèche, la croûte devient dure donc l’aspect gustatif diminue.

Le processus de vieillissement du pain

Le pain vieillit en raison d’un processus chimique et physique. Il serait trop long d’expliquer en détail les changements moléculaires qui se produisent. En effet, il s’agit d’une modification de la structure des protéines, des molécules d’amidon et du mouvement de l’eau pendant la phase de pétrissage. Mais ce processus intervient aussi au moment de la montée du pain et la cuisson.

Quel est donc le meilleur moyen pour retarder ce processus de vieillissement ?

Le pétrissage

La farine de blé est composée de grains d’amidon et de protéines. Pendant le pétrissage, on y ajoute de l’eau. Durant cette phase, les protéines absorbent l’eau et forment un réseau de gluten, ce qui rend la pâte élastique et flexible.

Cuisson au four

En raison de la chaleur dans le four, les protéines se solidifient et repoussent l’eau absorbée. En même temps, les structures cristallines de l’amidon fondent et absorbent l’eau repoussée. Les grains d’amidon se gonflent et deviennent plus flexibles et élastiques. Ce processus, appelé raidissement, s’arrête lorsque l’eau, incorporée dans la pâte, est presque évaporée. Durant cette phase, une petite partie de l’amidon se dissout.

Le processus de refroidissement

Lorsque le pain refroidit, la partie dissoute de l’amidon est rapidement fixée. La structure cristalline vient d’être créée ainsi le réseau de gluten et l’eau restante assurent une bonne structure qui rend le pain facile à couper. Le pain refroidi est donc toujours plus facile à couper !

Pendant les premières heures, le pain reste frais. Au fil du temps, le reste des molécules d’amidon tentera de se réorganiser en une structure cristalline solide. Ce phénomène nécessite de l’eau, ce qui explique pourquoi le pain devient dur et sec en vieillissant. Un tel processus peut prendre plusieurs jours, selon le type de pain. Par exemple, le pain blanc sèche plus rapidement que le pain de blé, tandis que le pain complet reste consommable plus longtemps.

Conserver

Il n’y a pas de solution pour éviter le processus de vieillissement, mais il existe toutefois un certain nombre de facteurs qui ralentissent ou accélèrent ce processus. La température est un élément-clé : plus la température de conservation est basse, plus le processus de vieillissement est rapide. Ne conservez donc jamais le pain au réfrigérateur !

 

Une température élevée permet de conserver le pain plus longtemps. Mais comme les températures trop élevées sont néfastes au niveau du développement des bactéries, la température de conservation idéale du pain se situe entre 20 et 27°C.

Il est donc préférable de conserver le pain à température ambiante. Voici quelques conseils :

  • Conserver le pain dans son emballage d’origine
  • Conserver le pain non-emballé dans une panetière bien ventilée. Dans les panetières non-ventilées, la croissance fongique est plus probable ;
  • Placer le pain dans la panetière sur une grille pour une circulation d’air optimale ;
  • Les miettes de pain dans la panetière contribuent également à la croissance des moisissures ; assurez-vous donc que la panetière est propre !

Congélation

Après l’information ci-dessus, ça peut paraître bizarre, mais la congélation assure que le pain reste frais plus longtemps. Si la température est suffisamment basse (-18°C), l’eau du pain gèlera et les molécules ne pourront plus bouger, ce qui permet d’arrêter pratiquement tout le processus de vieillissement.

Il est important de congeler le pain le plus rapidement possible afin que le processus n’ait pas pu démarrer. Il est donc préférable d’acheter votre pain le plus frais possible et de le congeler dans les heures qui suivent sa sortie du four.

Il est préférable de décongeler le pain dans l’emballage. Vous pouvez éventuellement placer seulement le nombre de tranches désiré sur une assiette. Vous pouvez également décongeler votre pain au four à micro-ondes, mais toujours au niveau de puissance le plus bas ! Regardez et touchez après environ 30 secondes pour voir si le pain est décongelé. Au four à micro-ondes, le pain est chauffé assez rapidement à partir du noyau. Evitez de décongeler le pain dans le four : la chaleur s’étale de l’extérieur vers l’intérieur, de sorte que le pain sèche rapidement et que le noyau puisse encore être congelé.

Panetière ou congélateur ?

Vous le voyez, il n’y a pas de meilleur choix ! Mangez-vous votre pain dans les deux jours? Dans ce cas, vous pouvez le conserver à température ambiante dans la panetière. Si vous voulez conserver le pain plus longtemps, il faut le congeler le plus tôt possible.

Ne jetez pas de vieux pain !

Si vous avez encore du vieux pain malgré les conseils ci-dessus, évitez de le jeter ! Vous pouvez toujours l’utiliser pour en faire du pain perdu, des croûtons ou de la chapelure.

Vous avez encore d’autres questions à nous poser ? Écrivez-nous ! Répondez à ce message. Ou discutez avec nous sur Facebook.

// Imprimer