De mai à septembre, la courgette est présente sur les étals des marchés pour notre plus grand bonheur ! Facile à cultiver et à cuisiner, elle se prête à toutes sortes de recettes, y compris sucrées. Découvrez dans notre article ce légume aux nombreux bienfaits et quelques astuces pour bien le conserver et le cuisiner.

Général

D’où vient la courgette ?

Comme son nom l’indique, la courgette fait partie de la famille des courges. Originaires de l’actuel Mexique, elles seraient consommées depuis plusieurs siècles en Amérique Centrale et par les Indiens d’Amérique du Nord. C’est lors des expéditions de Christophe Colomb que les courges furent étudiées, avant d’être ramenées en Europe pour y être cultivées.

Ce sont les Italiens qui, au XVIIIe siècle, décidèrent de les déguster avant complète maturité : ainsi naquit la courgette telle que nous la consommons aujourd’hui. En France, elle est essentiellement cultivée sur le pourtour méditerranéen et en Rhône-Alpes, et nous sommes aujourd’hui le troisième producteur européen de courgettes après l’Espagne et l’Italie.

 

Au jardin

Comme toutes les cucurbitacées, les courgettes ne demandent que peu d’entretien pour un rendement maximum. Elle exige une terre riche en compost à la plantation et un arrosage abondant et régulier à son pied. Semez-la à l’abri dès le mois d’avril, puis installez vos plants en pleine terre en mai, en les espaçant de 80 cm minimum.

Attention, de juillet aux gelées, son rendement est intense : 1 à 2 plants suffisent largement pour nourrir toute une famille, et vous pourrez encore en faire profiter vos voisins ! Récoltez-la lorsqu’elle mesure 15 à 20 cm, ou pour les variétés rondes, lorsqu’elle atteint la taille d’un pamplemousse. Vous pouvez également en laisser une grossir au-delà, afin d’en récolter les graines pour de futures plantations.

 

En cuisine

Râpée, en dés, en rondelles, en rubans… La courgette est un légume facile à accommoder sous toutes les formes ! Même sa fleur se mange farcie ou en beignet. Incontournable avec des aubergines et des tomates pour une bonne ratatouille ou de délicieuses lasagnes végétariennes, la courgette peut aussi se consommer crue, sous forme de tagliatelles avec un filet d’huile d’olive.

Elle apprécie la compagnie de viande rouge (bœuf, agneau) lorsqu’elle est farcie, mais aussi celle de la volaille et du poisson dans une terrine relevée d’herbes fraîches ou d’épices (curry). Les fromages tels que la feta, le parmesan ou le chèvre l’accompagnent à merveille dans des gratins ou des quiches.

Mais c’est sans nul doute dans les desserts qu’elle se montre la plus étonnante, dans un gâteau ou un brownie au chocolat et aux noix de pécan. A la clé, une recette gourmande, plus fondante et plus légère car elle vous permet de faire l’impasse sur les matières grasses.

Conseils de conservation

A l’achat

Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous avez le choix ! Jaune doré, vert plus ou moins sombre, allongée, ronde… La courgette est multiple ! A l’achat comme dans votre jardin, elle doit être lisse, dense et ferme, la peau exempte de taches brunes. Sa chair tendre, d’un jaune très pâle, doit former de petites gouttelettes lorsque vous coupez la courgette : c’est le gage de sa fraîcheur.

Réservez les courgettes rondes pour la préparation de petits farcis, les petites courgettes pour une consommation crue, et les plus grosses, plus denses en chair, pour la cuisson. Quant à ses fleurs, elles sont très fragiles : il faut les consommer le jour de leur cueillette pour profiter au mieux de leur saveur subtile.

 

Conservation

La courgette est un légume plutôt fragile. Vous la conserverez 4 jours maximum dans un endroit sec et frais. Au réfrigérateur, elle se conserve 27 jours dans un bac à légumes traditionnel, et jusqu’à 30 jours dans le compartiment BioFreshPlus de Liebherr à +6°C.

Vous pouvez également congeler les courgettes, crues pendant 6 à 8 mois, et jusqu’à 12 mois si vous les blanchissez quelques minutes avant de les congeler dans un sac bien fermé.

 

Trucs et astuces

Pour préserver leur chair délicate et conserver toute leur tenue, mieux vaut assaisonner les courgettes après cuisson : le sel a en effet tendance à brûler leur chair, même lorsqu’il est ajouté à l’eau de cuisson.

Vous envisagez de faire frire vos courgettes ? Evitez de couper des rondelles trop fines et farinez-les avant la cuisson : elles seront moins grasses et plus croquantes.

Enfin, si vous constatez qu’elles ont un goût amer une fois cuisinées, mieux vaut les jeter, car la substance à l’origine de cette amertume a tendance à irriter l’estomac et l’intestin… Et puis ça n’est pas bon !!!

 

 

Bien être et santé

Avec seulement 16 kcal aux 100 grammes, la courgette n’est pas calorique. Riche en potassium et en fibres, elle est très digeste et améliore le transit. Ses taux élevés de vitamine C, de magnésium et de cuivre en font une arme redoutable contre la fatigue. En effet, ce « cocktail » stimule le métabolisme et facilite le transport ainsi que l’absorption du fer, qui est nécessaire à la fabrication de l’hémoglobine et à l’oxygénation du corps.

 

La courgette est également très riche en vitamine B9, qui participe à la construction du système nerveux et de l’ADN : 100 grammes de courgette couvrent 25% des A.J.R.* en vitamine B9 ! Elle contient aussi de nombreux antioxydants, notamment des caroténoïdes, qui nous protègeraient des maladies dégénératives de l’œil, comme la DMLA. Enfin, sa consommation régulière diminuerait le taux de mauvais cholestérol.

 

* Apports Journaliers Recommandés

 

 

Envie de partager vos recettes de courgettes ? Laissez-nous un commentaire ci-dessous ou rejoignez-nous sur Facebook !

 

// Imprimer