Après la fermentation, au cours de laquelle le sucre est transformé en alcool et en dioxyde de carbone, la plupart des vins doivent être laissés à maturation pendant un certain temps. Pendant cette phase d’élevage, le vin est stocké dans des barriques en bois ou dans des cuves en acier inoxydable.

Le processus d’élevage : une condition importante à la bonne maturation du vin 

Vous ne le savez peut-être pas, mais tous les fûts ne se valent pas ! Dans le cas des vins de qualité supérieure en particulier, les experts peuvent clairement déterminer, par leur seul goût, la manière dont le vin a été élevé… car ils ne sont pas tous du même tonneau !

Pour qu’il puisse développer parfaitement son goût, il faut laisser le vin mûrir après la fermentation. Ce processus est connu sous le nom d’« élevage ». Les vins blancs et rouges peuvent être élevés en fûts de chêne, mais cette technique est surtout utilisée pour les vins rouges. Selon le vin, la durée du processus est différente, environ trois mois pour un vin rouge simple et jusqu’à sept ans pour un vin corsé. Ce n’est qu’après avoir atteint leur maturité que les vins sont mis en vente.

Le processus d’élevage dépend beaucoup de la taille du fût. Dans un petit fût, le vin est beaucoup plus en contact avec le bois et avec l’air en raison de son faible volume, ce qui lui permet de mûrir beaucoup plus rapidement que dans un grand fût. Un autre facteur important pour l’élevage du vin est l’utilisation de fûts neufs ou usagés. Un vieux fût peut aider à l’élevage, mais il n’affecte pas particulièrement le goût du vin, alors qu’avec un fût neuf, le bois est riche en tanins, qui se transfèrent au vin et lui donnent une saveur particulière.

En particulier, les tanins ont tendance à donner des notes sucrées de caramel ou de vanille au goût propre du vin. La couleur d’un vin élevé en fût de chêne est plus intense que celle d’un vin élevé en cuve inox. Dans le cas des vins rouges élevés dans des cuves en acier inoxydable, les tanins sont légèrement plus doux, le goût est plus complexe et le processus de vieillissement est accéléré.

Les quatre principaux types de fûts utilisés pour l’élevage du vin 

Afin d’obtenir un bon élevage du vin, différents fûts sont utilisés selon les divers types de vin :

  • L’ancien fût traditionnel en bois a une capacité de 7 à 100 hectolitres (soit 700 à 10 000 litres). Il est principalement utilisé pour le vieillissement des vins rouges italiens et espagnols, et des vins blancs allemands.
  • Le vieux fût allemand Stück a une capacité de 1 200 litres. Il est typiquement utilisé pour les vins de la région du Rhin. Le long de la Moselle, les fûts Fuder de 1 000 litres sont utilisés ou les fûts Halbstück de 500 litres.
  • Le pipe est le fût traditionnel du porto et a un volume de 420 à 630 litres.
  • La barrique est un petit tonneau traditionnel en bois neuf, d’un volume de 225 litres. Son équivalent en Nouvelle-Zélande et en Australie est le fût Hogshead, d’un volume de 300 litres.

Après l’élevage, et une fois le vin mis en bouteille, le facteur le plus important devient la conservation du vin chez vous. Bien sûr, libre à vous de décider où conserver vos vins préférés, mais Liebherr vous propose une gamme impressionnante de caves à vins, simples ou à plusieurs températures. Ces caves garantissent à vos grands vins les meilleures conditions de conservation en termes de température, de lumière, de qualité de l’air et d’atmosphère de repos.

Avez-vous des questions sur notre article ? Laissez-nous un commentaire ou rejoignez notre page  Facebook.

 

// Imprimer