Confiture, gelée ou tartinade de fruits, la confiture se présente sous différentes formes. Vous avez aussi le choix au moment de la conserver car nous sommes peu à savoir qu’elle peut également être congelée. Lisez notre article pour découvrir les avantages de la congélation.

La confiture de nos grands-mères : une bombe sucrée en conserve

Ce que certains appellent familièrement « marmelade » ne concerne en réalité, dans le monde anglo-saxon, que le produit obtenu après avoir fait bouillir des agrumes. Pour produire de la confiture, vous utiliserez des fruits comme des fraises, des framboises, des myrtilles etc. Si vous utilisez du jus de fruits au lieu de fruits entiers, vous obtiendrez donc une gelée. Ces précisions étant apportées, nous n’utiliserons dans la suite de l’article que le mot « confiture » pour désigner toutes les pâtes à tartiner à base de fruits.

Mais qu’est-ce qui fait que la confiture se conserve ? Pour les anciennes générations, la réponse universelle à cette question était le sucre. Les fruits et le sucre étaient alors mélangés à parts égales. Même si le résultat était indéniablement savoureux, ce n’était pas idéal pour la santé.

L’émergence du sucre gélifiant a donc permis de réduire significativement la proportion de sucre. Le sucre, autrefois appelé « or blanc », est alors ajouté dans des proportions de seulement 1/2 voire 1/3. L’atout majeur de cet ingrédient est qu’il réduit la formation de mousse lors de l’ébullition. De plus, il garantit que la confiture se gardera plusieurs mois, voir des années, avec peu de sucre.

Moins de sucre et des ingrédients naturels

Ceux qui souffrent d’intolérances alimentaires, ou qui voudraient se passer de conservateurs en général mais qui réduisent quand même la quantité de sucre, doivent être prêts à faire des compromis sur la durée de conservation. Les confitures naturelles et moins sucrées ont une durée de conservation beaucoup plus courte. Il est possible de remédier à ce problème par la congélation. Les basses températures (-18 °C) ralentissent les réactions enzymatiques, vous pourrez ainsi profiter de vos confitures pendant longtemps.

La congélation améliore l’apparence et le goût

Cependant, la congélation de la confiture présente un autre avantage. La confiture de fraise en particulier a tendance à perdre sa couleur lorsqu’elle est conservée en cave. C’est dû à la lumière qui détruit le pigment naturel du fruit. Ainsi, les conserves deviennent parfois brunes ou grises, ce qui n’est plus aussi appétissant. Cependant, si vous les congelez et ajoutez quelques gouttes de jus de citron pendant la préparation, le rouge de la confiture de fraise sera toujours aussi radieux même après un an.

La variante surgelée se distingue également par sa saveur. Placez-la dans le compartiment congélateur peu de temps après l’avoir fait bouillir et, même des mois plus tard, elle aura encore le goût d’un produit frais.

Comment congeler la confiture

La confiture ne doit être congelée qu’une fois complètement refroidie. Les bocaux de conservation sont idéaux parce qu’ils sont extrêmement résistants à la chaleur et qu’ils résistent mieux aux contraintes. Toutefois, en règle générale, il est possible d’utiliser n’importe quel récipient. Par mesure de sécurité, le bocal ne doit être rempli qu’aux 7/8 de sa capacité, car dans certains cas, la confiture liquide peut augmenter légèrement de volume au cours du processus de congélation. Il est également recommandé d’utiliser un pot ayant le plus grand diamètre possible et de le stocker verticalement.

En variante, si vous avez épuisé votre stock de récipients en verre, vous pouvez également placer la confiture dans le congélateur dans des boîtes en plastique adaptées à la congélation. Les bacs à glaçons sont idéaux, par exemple, pour créer des portions individuelles. Les bacs à glaçons avec couvercle sont parfaits. Ils sont déjà livrés avec de nombreux réfrigérateurs-congélateurs Liebherr ou peuvent être commandés séparément dans notre boutique accessoires.

Pour de meilleurs résultats, sortez votre confiture maison du congélateur la veille de sa consommation, laissez-la décongeler lentement et savourez-la le lendemain matin.

Conseils pour préparer des confitures saines

  • Le sucre à confiture, à la place du sucre standard, réduit la formation de mousse lors de l’ébullition et, du fait de ses cristaux plus gros, réduit également le risque de brûlure.
  • Un peu de jus de citron facilite le processus de prise. En particulier, les fruits contenant de petites quantités de pectine, comme les fraises, les cerises ou la rhubarbe, doivent être bouillis plus longtemps jusqu’à ce qu’ils prennent. L’acide présent dans le jus de citron aide la pectine à prendre et réduit ainsi le temps d’ébullition.
  • Pour vérifier si la confiture a pris, placez une cuillerée de confiture sur une assiette froide. Si elle se fige sur l’assiette, la confiture est prête.
  • Cependant, si la prise n’est toujours pas réussie, on peut ajouter de l’agar-agar obtenu à partir d’algues. Une cuillère à café de cet épaississant végétal suffit pour un demi-kilo de fruits. Le test de prise ne peut pas être utilisé avec l’agar-agar car la confiture ne se figera dans ce cas qu’une fois refroidie.
  • Après les avoir remplis de confiture chaude, mettez les pots à l’envers pendant 10 minutes. Cela permet non seulement à l’oxygène de s’échapper, mais aussi de stériliser la zone située entre le produit et le couvercle.

Et vous, avez-vous déjà congelé vos confitures ? Connaissez-vous d’autres conseils ou recettes pour préparer des confitures saines ? N’hésitez pas à partager vos recettes et vos avis en commentaire et de rejoindre notre page Facebook.

// Imprimer