Dès le mois d’août, la mirabelle recouvre les étals des marchés pour notre plus grand bonheur. Juteuse, bien parfumée, elle est de tous les desserts de la fin de l’été. Découvrez dans notre article d’où vient ce petit fruit, comment bien le conserver et l’accommoder, et quels sont ses atouts nutritionnels.

Général

La petite histoire de la mirabelle

La mirabelle aurait été baptisée ainsi en référence au latin « mirabilis », qui signifie « belle à voir ». Originaire de Chine, elle aurait été ramenée des croisades au XVe siècle par le roi René d’Anjou. Alors Duc de Lorraine, il décide de faire planter ce fruitier dans la région de Metz.

Au début du XXe siècle, une vaste épidémie de phylloxéra détruit le vignoble lorrain. Les paysans plantent alors des mirabelliers à la place des vignes et ils se lancent dans une culture à grande échelle de la mirabelle, avec le succès qu’on leur connaît. Aujourd’hui encore, la région fournit à elle seule près de 80% de la production mondiale de mirabelles ! La « mirabelle de Lorraine » est protégée par une Indication Géographique Protégée (IGP) qui garantit l’origine et la qualité de production du petit fruit doré.

 

Au jardin

Le mirabellier se plante dans un sol meuble au printemps ou à l’automne dans un endroit ensoleillé. Veillez à l’arroser une fois par semaine les deux premières années, le temps qu’il s’installe bien. Ensuite, cet arbre rustique ne demande que peu d’entretien : un peu de bouillie bordelaise après la floraison et deux tailles annuelles. Sa seule ennemie est la gelée tardive, qui empêche la fructification. Les premiers fruits apparaissent à la mi-août et la récolte s’achève fin septembre : seulement 6 petites semaines pour en profiter !

On distingue deux variétés principales de « mirabelle de Lorraine » :

  • La mirabelle de Nancy donne de gros fruits à la peau jaune parsemée de rouge. C’est la plus réputée pour faire des confitures bien sucrées ;
  • La mirabelle de Metz est tout aussi bonne : un peu plus petite que sa cousine de Nancy, sa couleur varie du jaune vert au jaune orangé.

 

En cuisine

Si vous parvenez à ne pas toutes les manger lors de la cueillette, c’est que vous êtes très résistant ! Si tel est le cas, vous pourrez alors consommer la mirabelle en compote avec d’autres fruits de saison (pêches, abricots, quetsches, etc.), en confiture, et bien évidemment en tarte avec des pistaches, des amandes ou des noisettes. Elle aime particulièrement la compagnie des épices ou les notes exotiques : laissez-vous alors tenter par un crumble aux épices douces, un tiramisu mirabelle-spéculoos, ou encore un flan des îles avec de la noix de coco… Dépaysement garanti !

La mirabelle accompagne aussi les plats de résistance : foie gras sur toasts de pain d’épice, volailles laquées au miel (cailles, pintade, mais aussi magrets de canard) ou bien filet mignon de porc ou de veau, la mirabelle trouve sa place tout au long du repas. Essayez-la également avec du gibier caramélisé ou dans un curry de crevettes : un délice !

Conseils de conservation

A l’achat

La mirabelle se consomme à maturité optimale. Sa peau doit être fine, bien tendue et souple au toucher. Lorsqu’elle est recouverte de petites taches ou de pruine, une cire naturelle qui la protège du dessèchement, c’est le signe qu’elle est fraîche, bien mûre, juteuse et savoureuse. Une bonne mirabelle dégage un parfum délicat et sucré, et lorsqu’on la coupe en deux, le noyau se détache facilement de la chair.

 

Conservation 

Très délicate, la mirabelle doit être consommée rapidement. A température ambiante, elle ne se conserve pas plus de 3 jours. Elle se garde 3 à 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, et jusqu’à 12 jours dans le compartiment BioFresh d’un appareil Liebherr. Pensez à sortir vos fruits une vingtaine de minutes avant de les consommer pour qu’ils retrouvent tout leur parfum. Lavées, séchées et dénoyautées, vous conserverez vos mirabelles jusqu’à un an au congélateur.

 

 

Bien être et santé

Riche en sucres mais très bonne pour la santé : craquez sans complexe pour la mirabelle !

 

 

Pour ce qui est de la nutrition, la mirabelle participe activement à votre santé ! Avec 12,4 g de sucres et 62 calories aux 100 g (soit 10 à 15 fruits), elle fait partie des fruits riches en sucres et donc sources d’énergie pour l’organisme. Cependant, sa richesse en fibres, notamment en pectine, et en potassium contribue activement à la régulation du taux de cholestérol et à un bon transit.

 

La mirabelle est une source précieuse de vitamines, en particulier de provitamine A (le fameux bêta-carotène) bonne pour la peau et la vue, et de vitamine C. Elle apporte également à votre organisme de nombreux sels minéraux et oligo-éléments essentiels pour le bon fonctionnement de votre corps : phosphore, magnésium, calcium, fer et cuivre. En clair, la mirabelle est un excellent compromis entre plaisir et santé, n’hésitez donc pas à en profiter pleinement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article sur la mirabelle vous a plu ? Faites-nous part de vos recettes ou de vos commentaires ci-dessous et rejoignez-nous sur notre page Facebook !

// Imprimer