« Cool as a cucumber » : cette expression anglaise est utilisée pour décrire une personne qui reste calme en toutes circonstances. Mais, elle fait aussi référence à l’effet rafraîchissant des concombres frais. Cependant, les concombres ne se limitent pas à leurs propriétés rafraîchissantes.

Cette vigne rampante est l’un des légumes les plus consommés en Europe. Un grand nombre d’effets bénéfiques sont associés au concombre comme la beauté et la santé. Elle peut supporter des températures supérieures à 40 °C. Dans nos climats plus froids, nous avons besoin de serres dans la plupart des cas pour faire pousser des concombres avec succès.

Concombres de serre ou de plein air : quelle est la différence ?

Les concombres sont généralement cultivés dans des serres, ils ne poussent à l’extérieur que dans un petit nombre de zones aux conditions climatiques favorables. Les concombres peuvent mesurer jusqu’à 40 cm de long, tandis que les cornichons ne mesurent généralement que quelques centimètres. Contrairement aux concombres, les cornichons sont souvent cultivés en plein air.

Le meilleur moment pour récolter les cornichons est à la fin de l’été, les températures estivales aident à maximiser le rendement de la culture. Les cornichons sont marinés dans du vinaigre et sont donc aussi appelés cornichons marinés. On y ajoute aussi de l’aneth, des graines de moutarde, des oignons et d’autres épices.

L’une des variétés est le cornichon salé, également appelé cornichon aigre. Contrairement aux cornichons marinés, aucun vinaigre n’est ajouté, mais les cornichons subissent une fermentation lactique. Les bactéries utilisent le sucre des cornichons et forment l’acide lactique comme produit métabolique. C’est la raison pour laquelle les cornichons aigres se conservent si longtemps. Une source d’alimentation de base savoureuse, saine et peu coûteuse, idéale lorsqu’il n’y a que peu ou pas de produits frais disponibles.

Comment profiter au mieux des concombres et des cornichons

Comme pour tous les types d’aliments, la question se pose de savoir quelle est la meilleure façon de conserver les concombres et les cornichons ? Les cornichons marinés pouvant être conservés très longtemps dans des contenants hermétiquement fermés, nous nous concentrerons ici sur les concombres.

Le concombre est difficile à satisfaire à cet égard, car une fois récolté, il ne faut pas qu’il fasse ni trop chaud ni trop froid, mais aussi ni trop humide ni trop sec. Et il est aussi très exigeant dans le choix de ses voisins. Les concombres sont sensibles au froid et les tiroirs DrySafe et HydroSafe BioFresh ne sont donc pas des endroits appropriés pour les conserver. En général, les concombres entiers, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas été coupés, se conservent au réfrigérateur jusqu’à deux semaines. Une fois coupé, il est préférable de placer votre concombre dans un contenant hermétiquement fermé, sous peine de voir sa qualité se détériorer rapidement.

Les concombres sont aussi très sensibles à l’éthylène. Par conséquent, ne les conservez pas à côté des tomates, des pommes, des kiwis et d’autres fruits et légumes qui en produisent.

Éplucher ou ne pas éplucher : telle est la question

Notre conseil est de ne pas les éplucher. Car, si vous épluchez le concombre, vous enlevez également de précieux nutriments allant des fibres alimentaires aux vitamines, en passant par les minéraux et les oligo-éléments. Bien entendu, vous pouvez avancer que c’est dans la peau que se trouvent la plupart des résidus de pesticides. Pour cette raison – et pour de nombreux autres avantages – nous ne pouvons que vous recommander de choisir des concombres issus de l’agriculture biologique. Comme l’horticulture biologique évite l’utilisation de pesticides, il n’y a pas lieu de s’inquiéter des résidus nocifs pour la santé.

La question du goût amer demeure. Le concombre, comme la citrouille et la courgette, contient à l’origine des cucurbitacines. Il s’agit de composés amers qui protègent les plantes de la nature contre les ravageurs. Comme ils ont aussi un effet toxique sur nous, ce composé amer a été supprimé. C’est pour cette raison que les concombres que nous connaissons aujourd’hui ne sont, en général, pas amers. Dans le cas contraire, épluchez-les à partir de la tige et si un concombre a encore un goût amer, il ne faut pas le consommer.

Les concombres et les cornichons sont très polyvalents

La salade de concombre est un classique. Mais, ils ont beaucoup plus à offrir !  En raison de la fermentation lactique, les cornichons acides sont plus faciles à digérer que les concombres crus. Vous obtenez le même effet si vous faites cuire les concombres à la vapeur ou à l’eau bouillante. En Inde, le concombre est bouilli comme un légume et mangé avec du riz et des lentilles. Consommé cru, le concombre conserve bien sûr la plupart de ses précieux micronutriments. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire d’enlever les graines du concombre. Elles sont en fait très saines parce qu’elles contiennent beaucoup de fibres alimentaires.

Le concombre est utilisé depuis des siècles comme remède et produit cosmétique. Nous avons tous entendu parler des tranches de concombre placées sur les yeux. En effet, le concombre contient un ingrédient actif qui stimule la circulation. Il a un effet rafraîchissant et resserre la peau comme un véritable « élixir de jeunesse ». On lui attribue également un effet diurétique.

« Un gin tonic au concombre, s’il vous plaît »

Passons à un autre sujet qui intéressera les amateurs de spiritueux. On ajoute souvent une tranche de concombre à un long drink comme le gin tonic. Cependant, les barmans n’ajoutent pas une tranche de concombre à toutes les boissons. Certains spiritueux ont une saveur de concombre, tandis que d’autres auraient un goût complètement différent.

Des ingrédients appropriés sont ajoutés pour intensifier la saveur de la boisson. Dans le cas du gin, c’est principalement le Hendrick’s Gin qui a cet arôme de concombre. Ainsi, l’ajout de fruits, de légumes ou d’épices varie selon le spiritueux.

Avez-vous une façon préférée de préparer les concombres et les cornichons ? Partagez vos avis et rejoignez notre page Facebook.

 

// Imprimer