Dans le domaine du vin, ils existent deux types de vins : les vins tranquilles et les vins mousseux. Mais parfois, le vin dans votre verre ne correspond à aucune de ces deux catégories car il est à peine pétillant. Mais, pour quelle raison ?

Si un vin pétille un peu, cela ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit d’un vin mousseux. Le droit européen du vin établit des distinctions claires entre ces produits et l’une d’entre elles est clairement établie entre les vins mousseux et les vins pétillants. Selon la réglementation de l’UE, les pétillants ont une pression de gaz carbonique comprise entre 1 bar et 2,5 bar, c’est-à-dire qu’ils ont un peu moins de bulles. Notamment, de nombreux Prosecco simples entrent dans cette catégorie des vins pétillants et sont donc également appelés « frizzante ». Un vin ne peut être qualifié de mousseux que si la pression de gaz carbonique est d’au moins 3 bar.

Un léger pétillement n’est pas inhabituel dans un vrai vin tranquille

Lorsque le jus de raisin fermente pour devenir du vin, non seulement le sucre se transforme en alcool, mais du gaz carbonique est également créé en quantité assez importante. Cependant, la majeure partie de ce gaz s’échappe immédiatement par le bondon du tonneau. Une infime partie du gaz carbonique est dissoute dans le vin et se dissipe graduellement au fur et à mesure que le vin vieillit à nouveau dans le tonneau. Cependant, si la fermentation alcoolique et l’élevage sont effectués dans des récipients en acier inoxydable plutôt que dans des tonneaux en bois, le gaz volatil ne peut pas se dissiper aussi facilement et il en reste donc une certaine quantité dans le vin. Si le vin est ensuite mis en bouteille peu de temps après la fermentation au lieu d’être vieilli plus longtemps, des bulles de CO2 peuvent apparaître dans le verre lors de la dégustation de ce vin. Cela peut être intentionnel de la part des vignerons, lorsqu’ils veulent donner au vin nouveau une fraîcheur particulière en bouche.

Des bulles peuvent indiquer des défauts dans le vin

Hormis ce pétillant tout à fait souhaitable, les bulles peuvent aussi indiquer des défauts dans le vin qui, malheureusement, n’ont rien à voir avec la fraîcheur particulière du jus de raisin. Si, en raison d’une mauvaise hygiène par exemple, la fermentation recommence effectivement dans les bouteilles après la mise en bouteille du vin, des bulles apparaîtront également plus tard. Il se peut aussi qu’un arôme impur soit créé par une fermentation secondaire qui rappelle souvent le chou mariné.

Cet article vous a-t-il été utile ? Laissez-nous un commentaire ou rejoignez notre page Facebook.

// Imprimer