Si vous êtes amateur de vins alsaciens, vous avez certainement entendu parler des Schlossberg, Mambourg, Altenberg, Brand, Hengst, Zinnkoepfle ou encore Rangen de Thann. Il s’agit des Grands Crus d’Alsace. Ils représentent seulement 4 % de la production de vin d’Alsace mais avec tant de diversité…

Commençons par un peu d’histoire…

Autrefois, certains terroirs étaient exploités par des moines ou les membres des évêchés. Il s’agissait le plus souvent des parcelles les plus abruptes, des sols les moins fertiles et les plus difficiles à exploiter. Mais après des années de dur labeur, ces terroirs donnaient des vins d’une qualité largement supérieure à ceux des vignobles de plaine : les Grands Crus étaient nés. Ils acquirent ainsi une certaine notoriété et devinrent recherchés dès le Moyen- Âge.

L’appellation « Grand Cru d’Alsace » a été créée en 1975. Aujourd’hui, il existe en Alsace 51 Grands Crus aussi variés les uns des autres, poussant sur des parcelles de 3 à 80 hectares. 5 lieux-dits ont été classés en 1983, puis 25 autres en 1992 avant que le petit dernier, le Kaefferkopf, soit ajouté à la liste en 2007.

Les critères de sélection d’un Grand Cru

Pour pouvoir revendiquer la mention « Alsace Grand Cru » sur une bouteille, il faut remplir un cahier des charges très précis : vigne dans l’aire d’appellation Grand Cru, plantée uniquement des cépages nobles autorisés (Muscat, Riesling, Pinot Gris, Gewurztraminer) saufs rares exceptions, rendement inférieur à 55 hl par hectare… Même la culture de la vigne doit répondre à certains critères, comme la densité de plantation ou l’écartement des fils. Les vins sont ensuite dégustés par des experts locaux qui jugent s’ils sont typiques de leur terroir. Rappelons que le terroir est une symbiose entre le sol, le climat et le travail du vigneron qui cultive sa vigne.

Retrouvez plus d’informations sur les terroirs alsaciens dans notre article.

Comment les déguster ?

Lorsqu’on déguste un Grand Cru, on va rechercher l’expression du terroir, car les principales caractéristiques du sol vont se refléter dans le vin. En bouche, vous serez intrigué par une sensation qui va vous titiller la langue : la salinité. Elle va modifier la salivation lors de la dégustation.

Avec les vins provenant de terroirs calcaires profonds, vous aurez l’impression de sentir le caillou mouillé, voire la craie humide à l’avant de votre bouche. Sur le granite, ce sera une sensation vive, légèrement métallique à l’arrière de la langue, quand sur le schiste, vous ressentirez une touche d’ardoise provenant du milieu de la bouche.

Rassurez-vous, ces sensations typiques de chaque Grand Cru se marient à la perfection avec le côté « primaire » des cépages. Un Riesling sentira toujours le Riesling, un Gewurztraminer aura toujours des arômes de Gewurztraminer. Mais le niveau de complexité sera tout autre, le plaisir gustatif également. C’est un peu comme si vous mangiez le même plat dans un restaurant traditionnel puis dans un étoilé Michelin !

Quelques accords mets-vins avec les Grands Crus d’Alsace

Encore une fois, faites confiance à vos sens. Avec les Grands Crus d’Alsace, nous avons des vins racés capables de s’accorder avec de nombreux plats. Prenez les accords mets/vins traditionnels et poussez-les à la puissance 10 avec les Grands Crus !

  • Vous avez l’habitude de manger du poisson avec un bon Riesling sec ? Essayez-le cuit à l’étouffée dans des feuilles de bananier, avec des assemblages de piments et de fruits, le tout accompagné d’un Riesling granitique (Schlossberg, Frankstein…) ;
  • Vous aimez le canard ? Accommodez-le à la sauce thaïlandaise, accompagné d’un Pinot Gris Grand Cru calcaire, de type Hengst;
  • Du porc au menu ? Assaisonnez-le avec des baies de timut et de Sechuan, accordé à une réduction de vinaigre balsamique blanc, le tout accompagné d’un Gewurztraminer calcaire ou gréseux (Zinnkoepfle).

Retrouvez d’autres accords mets-vins dans notre article.

Vous l’aurez compris, les Grands Crus permettent toutes les expériences gustatives, car en plus du côté fruit, le terroir va pousser le vin dans ses retranchements et offrir des produits d’exception. Place à la dégustation !

Vous avez dégusté cet article sur les Grands Crus ? Partagez cet article et laissez-nous vos commentaires sur Facebook !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

// Imprimer