L’Alsace est caractérisée par une très grande diversité de terroirs qui résulte d’un passé géologique mouvementé. Propices à l’épanouissement de nombreux cépages, ces terroirs confèrent aux vins qui en résultent des caractéristiques bien spécifiques. Notre œnologue Sylvain Kamm, de la cave Bestheim à Bennwihr (Haut-Rhin), vous propose de découvrir dans cet article ce qui est à l’origine de l’extraordinaire diversité des vins d’Alsace.  

Lorsqu’on parle de vin, on parle nécessairement de terroir. Mais qu’est-ce qu’un terroir exactement ? Ce terme très général décrit en fait une unité très précise. C’est un ensemble de réactions très complexes entre une roche-mère (c’est-à-dire la roche qui compose le sous-sol), un sous-sol, un sol, un climat, une exposition, et bien sûr le travail de l’homme et de sa vigne. C’est ce qui fait qu’un terroir est unique, très localisé et qu’il ne ressemble à aucun autre. Les cépages vont alors s’exprimer différemment selon les terroirs, ce qui influe sur le caractère et la typicité des vins.

Une géologie remarquable

Bordée par les Vosges à l’Ouest et la Forêt Noire à l’Est, la plaine d’Alsace est la résultante de nombreux bouleversements géologiques qui ont donné naissance à une multitude de terroirs.

Révisons un peu nos cours de sciences : il y a plusieurs centaines de millions d’années, la nature primaire du sol qui compose les Vosges (granite et grès) s’est retrouvée confrontée à des roches sédimentaires (calcaire, marnes). Puis la vallée rhénane, autrefois surplombée par une mer primaire, a subi des effondrements successifs à l’origine d’un « mélange » des sols. C’est ce qui fait aujourd’hui que l’Alsace est une mosaïque de terroirs.

Ainsi, il n’est pas rare de retrouver sur une même commune 3 à 4 terroirs très différents. Ribeauvillé ou Guebwiller en sont de parfaits exemples.

Le travail des hommes

Chaque terroir repose sur une roche mère qui, de par ses caractéristiques physico-chimiques, influe sur le développement du sol qui la surplombe. Par exemple, le granite donnera des sols acides alors que le calcaire les rendra basiques.

Mais un terroir n’est rien sans les hommes qui le travaillent : la vigne plantée sur son sol va ainsi pousser en le reflétant d’une manière très précise.

Voici quelques exemples pour illustrer ces propos :

  • Granite : cette roche éruptive donne un terroir acide et des vins vifs et expressifs dans leur jeunesse,
  • Volcanique : très rare, le sol volcanique produit des vins amples et charpentés (communes de Thann et Nothalten),
  • Grès : à l’origine de vins à trame acide, plus longs à s’ouvrir,
  • Schistes : rare , il donne des vins frais et racés, mettant du temps à s’ouvrir (communes de Villé et d’Andlau),
  • Calcaire (de l’ère secondaire, basique) : vins massifs, d’une belle structure acide,
  • Marnes : à l’origine de vins puissants,
  • Marno-gréseux : la puissance des marnes s’allie à la complexité du grès,
  • Marno-calcaire : vins généreux et complets,
  • Marno-calcaro-gréseux : ce sont des sols fertiles car équilibrés. Ils donnent des vins puissants mais fins,
  • Calcaro-gréseux : vins tendus et floraux,
  • Argilo-marneux : la fertilité de l’argile permet d’obtenir des vins amples à la trame puissante,
  • Loess (dépôts limoneux) : vins larges et minéraux.

Ainsi, les terroirs ont été bien identifiés, et lors des classifications de Grands Crus d’Alsace entre 1975 et 2001 par l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité), 51 Grands Crus différents ont été délimités. Une hiérarchisation plus poussée est actuellement à l’étude pour permettre d’identifier plus précisément les terroirs qualitatifs d’Alsace, mettant ainsi à l’honneur la géologie locale et le travail des hommes.

Terroir et dégustation

La magie des terroirs s’exprime dans les vins par la notion de « minéralité ». Cette sensation se traduit lors de la dégustation par des notes bien particulières (par exemple, des notes de craies pour le calcaire, de pierre à fusil pour le granite).

Malgré les différences de millésimes et de températures, cette notion de terroir reste présente dans les vins d’année en année. Il est ainsi possible, avec de l’expérience, de définir précisément la provenance des vins en fonction de leurs caractéristiques gustatives. On parle ainsi de salinité, de volume en bouche, de texture ou encore de toucher de bouche.

Nous vous expliquerons lors d’un prochain article comment repérer toutes ces sensations qui caractérisent un terroir lorsque vous dégustez un vin.

Cet article vous a plu ? Vous êtes devenu incollable sur les terroirs alsaciens ? Rejoignez-vous sur notre page Facebook pour partager vos impressions sur les vins et terroirs d’Alsace !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

// Imprimer