Beaucoup de boissons et de cocktails estivaux sont sensibles aux tendances, ils vont et viennent. Mais le vin rosé, en revanche, reste populaire pendant les mois d’été. Parfois, le rosé est considéré comme moins complet. Mais c’est injuste, il y a en effet des vins rosés de qualité, parfaits à l’apéritif ou avec un repas léger. Mais qu’est-ce que le rosé, et comment est-il fabriqué ?

Vous ne pouvez pas passer à côté en été, le vin rosé reste un classique dans les bars à vin, les restaurants et sur les terrasses ensoleillées. En soi, ce n’est pas une surprise. Le rosé est un vin polyvalent rafraîchissant qui, surtout s’il fait plus chaud, peut être une bonne alternative au vin rouge. Mais comment le vin rosé est fabriqué ? On pense souvent qu’il s’agit simplement d’un mélange de vin rouge et de vin blanc, mais ce n’est pas si simple. Cela ne peut même pas être fait de cette façon. Du moins, pas si le terme rosé est marqué sur l’étiquette.

Voici comment un vin rosé est fabriqué

On ne s’y attend pas, mais le rosé est fabriqué à partir des mêmes raisins bleus que le vin rouge. Ces raisins bleus ont souvent un jus clair et presque incolore. Mais d’où vient la couleur foncée du vin? Facile d’y répondre; les colorants rouges proviennent de la peau du raisin et non pas du jus.

Pour expliquer comment les vins rosés sont fabriqués, il faut d’abord regarder la production de vin rouge et blanc. Pour la production de vin rouge, la peau du raisin est fermentée avec le jus de raisin. Ainsi, la couleur caractéristique du vin rouge est libérée. Pour le vin blanc, d’abord un pressage a lieu où les peaux sont séparées du jus avant la fermentation.

Il faut plusieurs semaines pour que la couleur soit complètement distribuée par les peaux de raisin. Les fabricants de vin en font un usage intelligent. Une fois que le jus a une teinte rouge clair, il est pressé et transféré dans un autre réservoir pour continuer à fermenter, sans les peaux. Finalement, il est mis en bouteille comme vin rosé. On peut donc conclure que les vins rosés sont en fait des vins rouges fermentés qui ont eu un contact minimal avec les peaux de raisin.

Peut-on faire du rosé en mélangeant du vin rouge et blanc?

C’est certainement possible! Cette méthode, où une petite quantité de vin rouge est ajoutée à un tonneau de vin blanc, existe. On obtient des vins de couleur rose, mais le terme rosé n’est pas autorisé sur l’étiquette. En Allemagne, ces vins sont appelés «Rotling». Des exemples bien connus de ces mélanges sont le Schillerwein de Württemberg et le Rotgold de Baden. Chaque vin avec le terme rosé sur l’étiquette est donc un vrai vin rosé, et non un mélange de vin rouge et blanc. Il y a cependant une exception. Dans le cas d’un champagne, le terme rosé peut également être utilisé si le vin est un mélange de vin rouge et blanc. Il y a beaucoup de champagnes rosés à base de Chardonnay blanc, auxquels on ajoute un peu de vin rouge pour la couleur et une saveur plus prononcée.

A la bonne température

Saviez-vous que vos vins rosés peuvent être servis à une température de 10-12°C ? A cette température, le caractère fruité du vin est le mieux prononcé. Si vous buvez un rosé trop froid, il sera moins fruité et plus acide.

Avez-vous des questions sur le vin rosé? Ecrivez-nous! Laissez un commentaire sous ce message. Ou discutez avec nous sur Facebook.

// Imprimer