1. Ne les conservez pas trop longtemps

Les bons vins mousseux ne s’améliorent pas avec le temps. Au contraire, c’est lorsqu’ils quittent l’établissement vinicole, où ils ont été produits, qu’ils sont meilleurs. En règle générale, une bouteille de champagne ne doit pas avoir plus d’un an pour pouvoir être pleinement appréciée.

De plus, les bouteilles restantes du dernier réveillon auront perdu une bonne partie de leur fruité et de leur finesse si vous les servez au prochain nouvel an !

2. Refroidissez-les bien

Les vins mousseux et le champagne ont meilleur goût s’ils ont été suffisamment réfrigérés avant d’être ouverts, idéalement pendant une nuit.

Vous pouvez également utiliser un refroidisseur de vin avec de l’eau glacée pour atteindre plus vite la température de service optimale, mais n’oubliez pas que refroidir rapidement un bon vin a tendance à empêcher sa finesse de s’exprimer pleinement.

De plus, le processus de liaison du CO2 est amélioré dans les bouteilles lorsqu’elles ont été réfrigérées pendant une nuit.

3. Sécurité avant tout ! 

Après avoir retiré le fil de fer (« muselet ») qui recouvre le bouchon en liège, gardez toujours un pouce sur le bouchon.

Ne dirigez pas la bouteille vers vous-même ou vers d’autres personnes en l’ouvrant car la pression d’une bouteille de champagne peut être quatre fois supérieure à la pression de l’air contenue dans un pneu de voiture. De plus, le bouchon peut être éjecté hors de la bouteille à 50 km/h !

Les blessures au visage et aux yeux causées par l’ouverture hasardeuse d’une bouteille de vin mousseux ou de champagne sont loin d’être rares !

4. Faites tourner la bouteille

Comment reconnaît-on un professionnel lorsqu’il ouvre une bouteille de champagne ?

La plupart des personnes ont tendance à tenir la bouteille et à tourner le bouchon. Alors que le professionnel fait l’inverse !

En effet, il tient le bouchon et tourne la bouteille, ainsi l’effet de levier est optimal.

5. Inclinez la bouteille

Incliner la bouteille lors de son ouverture augmente la surface du vin dans le goulot de la bouteille.

La pression est ainsi plus facilement libérée, minimisant de ce fait le pétillement du vin.

6. « Pchht » mais pas « pop »

Même si cela participe à l’ambiance festive, il est préférable d’éviter d’ouvrir les bouteilles de vin mousseux de qualité en faisant un bruit de « pop ».

Il vaut mieux relâcher lentement le bouchon de sorte à entendre uniquement un léger « pchht ».

7. Privilégiez les flûtes plutôt que les coupes

Les coupes à champagne, emblématique des films de James Bond des années 1960, sont visuellement mieux adaptées pour servir ces boissons festives.

Pour savourer leur dégustation, les vins mousseux de qualité devraient toujours être bus dans des flûtes, voir dans des verres en forme de tulipe.

8. Des verres propres

Si des dépôts de tartre sont présents à l’intérieur des verres, le dioxyde de carbone dissous, peut adhérer au niveau des impuretés. Ceci peut provoquer un pétillement du vin de façon excessive et donc le rendre rapidement plat par la suite.

Assurez-vous toujours que vos verres soient propres et lisses afin de bénéficier des meilleures conditions de dégustation !

9. Versez en inclinant la bouteille

Levez le verre et versez le vin mousseux ou le champagne en inclinant la bouteille.

Cette démarche permet de réduire la perte de CO2, mais aussi de diminuer le pétillement.

10. Fermez les bouteilles

Si vous voulez conserver une bouteille ouverte pour le lendemain, rebouchez-la et conservez-la à une température la plus basse possible.

Si vous ne disposez pas d’un bouchon spécial à champagne, utilisez un bouchon à vin standard.

Et n’oubliez pas que l’astuce parfois suggérée qui consiste à « fermer » une bouteille en plaçant une cuillère en argent dans son goulot est complètement inutile !

Avez-vous d’autres conseils que nous pourrions ajouter à notre liste ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou rejoignez notre page Facebook.

// Imprimer