Imaginez une ballade dans les bois, sur un chemin bordé de buissons sauvages et, peut être qu’avec un peu de chance, vous trouverez des airelles sauvages. Nous avons rassemblé les meilleures manières d’utiliser ces baies ainsi que tout ce qu’il faut savoir sur les airelles.

Depuis qu’un fabricant de meubles suédois bien connu a commencé à servir un de ses plats traditionnels (le Köttbullar) dans ses restaurants, la compote d’airelles est devenue la star des accompagnements. En effet, traditionnellement, les boulettes de viande suédoises sont servies avec des pommes de terre, une sauce à la crème et une compote d’airelles sucrée.

Viande et airelles : un goût sensationnel

Il n’y a pas que les Suédois qui aiment l’association de la viande et des airelles au goût fruité. Traditionnellement, lors des repas de fêtes, les viandes tels que le gibier ou le canard sont accompagnées d’airelles. Bien sûr, on peut faire beaucoup d’autres choses avec ces petites baies rouges comme des jus, de la confiture, du vin ou de la liqueur. Saviez-vous que le jus d’airelles réduirait le risque d’infection urinaire ? Cela s’explique par le fait que les airelles ont une forte teneur en agents anti-inflammatoires. Un verre de jus d’airelles pourrait également aider à guérir les inflammations des muqueuses de la bouche.

Les airelles, c’est quoi exactement ?

Nous avons déjà expliqué un certain nombre de choses concernant les airelles mais de quel type de plante s’agit-il exactement ? Le nom scientifique des airelles est Vaccinium vitis-idaea. Les airelles sont très proches des myrtilles et des canneberges. Ces dernières incluent la sous-espèce « canneberge d’Amérique ». En avez-vous déjà entendu parler ? Vous les connaissez certainement sous le nom de canneberge.

Les canneberges sont principalement cultivées en Amérique du nord. Elles ressemblent beaucoup aux airelles, à la différence près que leur teneur en vitamine C est supérieure et que le fruit est légèrement plus grand. Au contraire, les airelles poussent principalement à l’état sauvage ou sont semi-cultivées en Europe.

La récolte des airelles sauvages à l’automne

Les baies sont mures à la fin de l’été voir au début de l’automne. On peut dire que les baies sont arrivées à maturité lorsque les fruits, qui sont blancs, acquièrent une couleur rouge brillante. Attention, si vous voulez consommer les baies que vous venez de récolter ! Car, les airelles et les canneberges ne sont pas bonnes à consommer telles quelles. En effet, ce sont des fruits très acidulés, en raison de leur forte teneur en composés acides.

Mais, il ne faut pas s’inquiéter car, par rapport à d’autres baies, les airelles se conservent très longtemps grâce à leur forte teneur en acides benzoïques. Ces composés acides sont utilisés de différentes manières dans l’industrie alimentaire pour conserver les aliments. Pratique pour les airelles qui en disposent en abondance ! Si vous conservez vos airelles dans le compartiment BioFresh safe de votre réfrigérateur Liebherr avec le réglage HydroSafe, elles resteront fraîches jusqu’à deux mois.

Vous aurez donc tout le temps nécessaire pour transformer ces petites baies en compote, en confiture ou en liqueur. Les airelles peuvent également être congelées et décongelées au fur et à mesure des besoins.

Aimez-vous les plats accompagnés d’airelles ? Avez-vous des recettes à base de ces petites baies sauvages ? Partagez vos recettes et rejoignez notre page Facebook

 

// Imprimer