On dit que les oranges sont originaires de Chine. Par ailleurs, on raconte que ce sont des marins qui ont rapporté ce fruit d’Asie en Europe au 16ème siècle. Suite à cette découverte, de grands bâtiments ont été construits pour cultiver des orangers. Ces superbes édifices , appelés orangerie, sont encore présents dans de nombreux jardins, même s’ils ne sont plus utilisés pour faire pousser des orangers. Aujourd’hui, les fruits sont importés. Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’origine, la conservation et l’utilisation de cet agrume.

Les oranges, des fruits gorgés de vitamine C

À l’époque des grandes découvertes, les marins ont souvent utilisés les oranges et autres agrumes. A cette époque, il n’était pas rare que des maladies faisaient des ravages parmi les marins et entrainait souvent la mort. Ce n’est qu’au 18ème siècle qu’a été découverte le nom de cette maladie : le scorbut. Le régime alimentaire déséquilibré en mer entraînait une malnutrition. Une carence en vitamine C provoquait de graves symptômes en quelques semaines seulement. Les agrumes ont alors apporté un remède grâce à leur teneur élevée en vitamine C.

Oranges d’hiver et oranges d’été : quelle est la différence ?

Une orange n’est pas seulement une orange car ils existent de nombreuses variétés. La plus répandue est l’orange « Valencia ». Comme son nom l’indique, la région autour de la ville côtière espagnole de Valence est un lieu de forte production d’oranges. La variété Valencia est une orange d’hiver, ce qui signifie qu’elle est disponible sur le marché de novembre à mai.

Au contraire, les oranges d’été viennent de l’hémisphère sud, par exemple d’Afrique du sud ou du Brésil. Toutefois, l’hiver est la meilleure saison de l’année pour déguster des oranges car elle permet de maintenir un taux élevé en vitamine C.

Agrumes : il n’y a pas que les oranges !

Oranges, mandarines, pomelos, limes, citrons et kumquats ont une chose en commun : ce sont tous des agrumes ! Les mandarines, qu’on adore au moment de Noël, incluent également les clémentines et les mandarines satsuma. Le pamplemousse appartient à la famille des pomelos et, avec l’orange, il apporte un goût équilibré au jus fraîchement pressé. Saviez-vous que les agrumes sont une forme de baie ? En réalité, beaucoup d’agrumes sont définis comme des « baies à la peau de cuir » en raison de la peau dure comme du cuir qui enveloppe le fruit.

Comment bien conserver les oranges ? 

Généralement, les agrumes n’aiment pas les températures trop froides. Après tout, ils arrivent de climats chauds et sont adaptés aux conditions tropicales. Par conséquent, il ne faut pas les conserver dans le compartiment BioFresh de votre réfrigérateur Liebherr. Il ne faut pas les laisser dans un endroit trop chaud non plus. Nous recommandons donc de placer les oranges en vrac dans le réfrigérateur, de manière à pouvoir les conserver plusieurs semaines.

Par ailleurs, les oranges plus grosses ont tendance à mieux se conserver que les plus petites. Faites attention lorsque la peau commence à flétrir, cela signifique un signe de dessèchement. Dans ce cas, vous devez consommer le fruit immédiatement. Bien sûr, la congélation est également possible. Pour cela, pelez l’orange, séparez les quartiers et placez-la dans un sac congélation. En alternative, la pulpe du fruit peut être mixée ou bien le fruit peut être pressé et le jus congelé.

Les oranges laissent-elles un goût amer ?

En fonction de la variété choisie, les agrumes peuvent être vraiment amers. Les oranges amères, connues également sous le nom d’oranges de Séville, portent bien leur nom. Leur goût amer fait qu’on les consomme rarement sous forme de fruits frais. Néanmoins, les oranges amères avec le double de quantité de sucre sont excellentes en confiture.

Les variétés d’oranges douces, telles que la Navel, la Valencia ou la Jaffa, peuvent également voir un goût amer si on mange la fine peau blanche. Ce n’est pas dangereux pour la santé, voire même le contraire. Les composés amers dans les agrumes sont véritablement bénéfiques pour la santé. Toutefois, ceux qui sont gênés par l’arrière-goût amer doivent simplement éviter d’utiliser la peau.

La peau des oranges est traitée : que dois-je faire ?

Si vous utilisez la peau, il est préférable d’acheter uniquement des oranges bio. Lorsque les oranges sont cultivées avec des méthodes traditionnelles, dans la plupart des cas, la peau est pleine de pesticides qui peuvent être dangereux pour la santé. Par ailleurs, la mention « non traité » ne signifie pas nécessairement qu’aucun pesticide n’a été utilisé. Elle concerne uniquement la période après la récolte et non pas la culture du fruit elle-même.

Les oranges sont souvent recouvertes d’une couche de cire pour accroître la durée de vie du fruit. Des conservateurs sont souvent ajoutés dans ce but. Si vous choisissez des oranges recouvertes de cire, vous devez toujours bien les laver avec de l’eau chaude pour dissoudre la cire. S’il reste de la cire, vous pouvez facilement la retirer avec un tissu ou une brosse. Une fois la cire retirée, l’orange n’est plus protégée il faut donc mieux consommer le fruit dès que possible.

Et vous, vous aimez savourer un jus d’orange fraîchement pressé ? Comment consommez-vous les oranges ? Partagez vos conseils et rejoignez notre page Facebook.

// Imprimer